Ancient Knowledge.

Ancient Knowledge est un jeu de stratégie sorti fin 2023. Il est jouable de 2 à 4 joueurs pour des parties de 1 h 30 à 3h selon les participants. Vous allez devoir poser des monuments célèbres et historiques sur votre frise personnelle. A chaque tour, ils vont décliner vers le passé et sont voués à disparaitre durant la partie. Avant qu’ils ne soient plus là, il faudra agir pour enlever des jetons présents sur les lieux et préparer les combos futurs. Un jeu d’optimisation avec un petit peu d’interactions entre les joueurs. 

Sommaire
ancien knowledge page garde

Comment jouer à Ancient Knowledge ?

Dans Ancient Knowledge, chaque joueur a une frise devant lui avec des emplacements allant de 1 à 6, matérialisant le temps qui passe. Vous allez y positionner des cartes « Monument« . A chaque fin de tour, vos monuments se décaleront vers la gauche : ceux devant le 6 passeront au 5, ceux devant le 5 iront au 4 etc… Quand un monument part de l’emplacement 1, il termine sur la gauche de votre plateau « dans le passé ». Le but va être de réussir à avoir 14 cartes dans le passé pour mettre fin à la partie.

La première difficulté du jeu vient du fait que les monuments arrivent en jeu avec des pions « Savoir » sur eux.  Il faudra réussir à les enlever pendant qu’ils sont sur votre frise dans la mesure du possible. Sinon, quand le monument basculera dans le passé, les pions Savoir encore présents deviendront du savoir perdu, et donneront des points négatifs en fin de partie. Le second aspect du jeu est qu’il n’y a que des cartes, pas de ressources. Certains monuments peuvent être posés gratuitement, et d’autres nécessiteront de jeter 1 à 3 cartes pour être mis sur la frise.

Il s’agira donc de réussir en premier temps à vous créer un moteur pour réussir à piocher des cartes, et à enlever le savoir perdu à temps. D’une part, vos monuments procurent des pouvoirs : parfois quand ils sont posés, parfois tant qu’ils sont dans la frise, et parfois quand ils sont dans le passé. D’autre part, il y a des cartes « Artefact » qui donnent des pouvoirs pour toute la partie. Vous avez le droit d’en poser jusqu’à 5, et elles seront conservées jusqu’à la fin une fois jouée.

Toutes les cartes sont différentes, et chaque joueur devra réussir à s’organiser pour optimiser au mieux sa main et les pouvoirs des cartes qu’il a piochées. Chacun joue l’un après l’autre et a le choix de faire deux actions parmi les suivantes : jouer un monument sur la frise, jouer un artefact, piocher une carte, jeter des cartes pour enlever des pions Savoir, ou incliner des monuments dans le passé pour piocher. Une fois que le joueur a fait 2 actions, il applique le pouvoir des cartes posées si elles en ont. Puis, il décale les monuments d’un cran sur sa frise et c’est au suivant. Comme beaucoup de jeux de stratégie, on fait peu de choses au début, et il faut réussir à faire des combos pour avoir de plus en plus de possibilités et d’interactions afin de piocher beaucoup à la fin, et de jouer les monuments rapportant le plus de points.

Enfin, il y a aussi un espace commun avec des tuiles Connaissance. Pour une action, vous pouvez en prendre une. Il y a des tuiles de niveau 1 utiles au départ, permettant de piocher des cartes, de retirer des pions Savoir, d’embêter un peu l’adversaire… puis des tuiles de niveau 2 pour la fin de partie qui rapportent des points de victoire. Ces tuiles nécessitent souvent de remplir des conditions : avoir plusieurs monuments d’une couleur dans le passé, avoir déjà d’autres tuiles etc… Elles apportent un peu d’interaction et ajoutent matière à réflexion. Il faut trouver la meilleure combinaison entre ces tuiles disponibles, vos monuments et artefacts pour être le plus efficace.

Dès qu’un joueur a 14 monuments dans le passé, on termine le tour et la partie s’arrête. On compte les points de victoire indiqués par les monuments que chacun a amenés dans le passé, les points des cartes connaissances de niveau 2, et on retire un point par jeton « savoir perdu ». 

ancien knowledge photo paysage
Présentation du jeu

Le jeu contient 108 cartes Monument, 36 cartes Artefact et 45 cartes Connaissance. Il y a 4 aides de jeu, un plateau Bâtisseur par joueur et 3 tuiles pour mettre les cartes Connaissance. Un pion "premier joueur" est joint avec 50 pions représentant le savoir. Bien entendu, il y a les règles et une aide pour compter le score final.

Le jeu est conçu pour les plus de 14 ans, peut se jouer de 2 à 4 joueurs. Les parties sont assez longues par rapport au temps indiqué sur la boite, comptez 45mn par joueur.

Les règles en français sont ci-dessous. Vous avez une vidéo détaillée des règles à la fin de l'article.

> Télécharger les règles de Ancient Knowledge - Français au format PDF.

Le jeu est disponible ici : acheter Ancient Knowledge

Notre avis sur Ancient Knowledge.

On est sur un jeu expert mais sans le côté pénible de devoir lire des tonnes et des tonnes de règles et d’apprendre pleins de points particuliers. Apprendre à jouer est assez rapide et le fait que tout se passe avec des cartes fluidifie l’immersion dans le jeu. A l’image de 7Wonders, on a un jeu de stratégie, mais sans ressources. Tout se passe avec vos cartes, et il faudra optimiser en choisissant lesquelles poser et lesquelles jeter pour payer celles qu’on pose. Notez qu’en plus, la majorité des cartes sont gratuites (c’est-à-dire que vous n’avez pas besoin d’en jeter une autre pour la pose). Je schématise mais vos deux actions au départ sont souvent : soit j’ai une carte bien et je la pose, soit je vois une carte Connaissance meilleure et je la prends, soit je cherche à piocher pour trouver un combo que je n’ai pas encore.

Les premières parties sont très sympas et on a envie de rejouer pour tenter de nouvelles optimisations. L’idée est très clairement de viser deux choses : piocher des cartes, et enlever des jetons Savoir. On va donc commencer par poser des artefacts ou jouer des monuments ayant des pouvoirs permettant cela. Si on ne les a pas, on visera les cartes Connaissance pour piocher de nouveaux monuments en espérant qu’ils soient plus attractifs. Il y a un peu d’interactions dans le jeu puisque vous pouvez parfois embêter les adversaires en leur retirant une carte ou en ajoutant des jetons Savoir sur leurs monuments. On a aussi les cartes Connaissance visibles qui sont disponibles pour tout le monde. Mais dans le fond, il s’agit surtout de réussir à optimiser son propre plateau en essayant d’aller plus vite que les autres, et on surveillera de près ce que font les autres, surtout à la toute fin.

Le jeu est donc très sympa, on apprend vite, on se creuse le cerveau et la mécanique donne envie d’essayer plusieurs combos. Le fait d’avoir des pouvoirs qui marchent quand les monuments sont construits et/ou quand ils disparaissent et/ou quand ils ont disparu impose de bien lire les cartes et de les placer dans le bon ordre. Mais au bout de 3/4 parties, l’envie passe assez vite. Il y a bien des cartes et artefacts spécifiques donnant envie de tester d’autres combinaisons, comme la possibilité de perdre du savoir exprès pour faire fonctionner de grosses cartes. Mais au fond, ce qui gagne reste toujours la même chose : mettre en place un moteur de pioche, puis un moteur pour enlever les jetons Savoir, puis aligner les monuments qui donnent des points de victoire en visant les connaissances niveau 2. Bien sûr, les parties sont différentes, mais j’ai trouvé une certaine redondance dans la façon de jouer et d’optimiser. Il y a certains jeux de stratégie comme Forêt Mixte, Terraforming Mars ou Rauha qui me donnent envie de faire des dizaines de parties pour tout connaître et tout optimiser. Avec Ancient Knowledge, j’ai beaucoup apprécié mais j’ai l’impression de ne pas pouvoir faire mieux au bout de quelques parties. Cela reste un avis personnel et je suis preneur de vos commentaires, il y a en effet un réel effort sur le nombre de cartes et elles sont toutes différentes.

ancien knowledge image carrée 10
ancien knowledge image carrée 9
ancien knowledge image carrée 7
ancien knowledge image carrée 2

Ancient Knowledge est un jeu de stratégie qui permettra aux joueurs de se creuser le cerveau en cherchant à optimiser leurs actions mais sans passer 3h à apprendre le fonctionnement du jeu. Il y a un énorme effort sur les cartes Monument et Artefact qui sont toutes différentes. On notera que c’est l’occasion au passage de découvrir pleins de monuments connus dans le monde, puisque chaque carte propose une illustration avec le nom du bâtiment. On apprécie le gameplay sans ressources avec les cartes qui sont jouables ou permettent de payer la pose. La mécanique des monuments qui se décalent peu à peu et la possibilité de les placer plus loin ou plus près du passé en payant est excellente. C’est simple à comprendre mais il faut bien calculer l’ordre de pose et l’endroit, de manière à optimiser les pouvoirs de chaque bâtiment.

Je trouve aussi que le prix est un énorme avantage. On a un jeu de stratégie travaillé, long, avec beaucoup de cartes et un gros travail sur l’équilibre et le gameplay…pour une trentaine d’euros. Très bon rapport qualité/prix. 

Le jeu est un peu long à 4 joueurs. Malgré les quelques interactions, ça reste une optimisation personnelle de son plateau pour grandir plus vite et mieux que les autres. On peut réféchir à son tour pendant que les autres jouent, mais pas tant que ça car les cartes Connaissance peuvent changer. On a mis 3h sur la première partie et plus de 2h30 ensuite quand tout le monde connaissait le jeu. A 2 ou 3 c’est bien plus dynamique.

J’ai apprécié le jeu et je vois l’effort fait pour que la rejouabilité soit importante. Mais personnellement, j’ai réussi à tester et optimiser les parties comme je le voulais sur les premières. A l’inverse de beaucoup de jeux du même calibre, ce n’est pas celui-ci que j’aurais envie de ressortir. 

Enfin, les symboles pour nous rappeler le moment où le pouvoir s’active sont bienvenus, mais pas très lisibles. Il faut toujours plusieurs tours voire plusieurs parties aux joueurs pour bien différencier les pouvoirs qui s’activent à chaque fin de tour, de ceux qui s’activent au moment où le monument bascule dans le passé.

Comment gagner à Ancient Knowledge ?

Voici quelques conseils que je peux vous donner pour gagner à ce jeu. La stratégie va bien entendu dépendre du déroulement de la partie et de votre pioche, mais il faut toujours procéder ainsi :

1- Cherchez un combo ou un artefact au départ.
Le début de la partie est primodial. Vous devez réussir à mettre en place un moteur pour piocher des cartes (et si possible enlever des jetons Savoir). Le moyen le plus simple est souvent de mettre des artefacts qui donneront un pouvoir chaque tour et ne bougeront pas de la partie. Cela peut aussi passer par des monuments qui commencent loin dans la frise mais permettent chaque tour de piocher ou de retirer des jetons. Si vous n’avez pas ce qu’il faut, il est souvent judicieux de mettre des monuments sur le 1 afin qu’ils passent dans le passé immédiatement. Cela peut débloquer des cartes Connaissance permettant de piocher ou vous pourrez incliner les monuments pour mieux piocher par la suite. Inutile de poser des bâtiments donnant des points, tant que vous n’avez pas de combo ou de moteur, continuez à le chercher.

2- N’ayez pas peur des jetons Savoir perdus.
On a jamais envie d’avoir des jetons Savoir perdus quand le monument bascule dans le passé. Mais il ne faut pas se focaliser sur ça, surtout au départ. Il est fréquent que vous deviez poser des monuments en sachant que vous serez incapable de sauver les jetons. Mais si ça vous permet de mettre en place une pioche régulière, vous serez gagnant à long terme.

3- Posez des monuments ayant des interactions entre eux.
Une fois que vous commencez à pouvoir piocher un peu, vous aurez de quoi jouer des cartes. Le but du jeu n’est pas de poser 14 monuments le premier. Il vaut mieux les choisir soigneusement pour qu’ils aient des interactions entre eux. Par exemple, une fois que vous avez 5 monuments dans le passé, il peut être utile de perdre une action pour les incliner afin de piocher 10 cartes. Vous trouverez sûrement des bâtiments plus efficaces ou des combos avec ce que vous avez déjà.

4- Jouez sur le timing en fin de partie en posant vos bâtiments ailleurs.
Sur la fin de partie, il faut commencer à bien surveiller les adversaires. Si vous êtes devant et que les autres préparent des gros combos qui marqueront à long terme, il peut être judicieux d’accélérer la fin de partie. Vous allez alors poser vos bâtiments en payant des cartes afin de les mettre sur le 1 ou le 2. Ils iront vite dans le passé et dès que vous êtes à 14, tout stop. A l’inverse, si vous sentez que vous avez besoin de temps ou que la fin arrive et que vous manquez de points : visez alors les cartes Connaissance ou mettez vos bâtiments loin si le temps le permet. 

Notez que de manière générale, Ancient Knowledge est une course. Celui qui arrivera le plus rapidement à créer un moteur efficace pour poser bâtiments sur bâtiments tout en réussissant à enlever les jetons sacrés gagnera.

Variante du jeu Ancient Knowledge.

Au bout de quelques parties, vous vous rendrez compte de l’importance d’avoir les bonnes cartes au départ, et aurez envie de pouvoir les choisir pour préparer des combos ou des stratégies spécifiques. Je vous conseille alors de jouer en version Draft. Chaque joueur commence par piocher un nombre de cartes que vous choisissez (par exemple 10). Chaque joueur prend 1 carte parmi les 10 puis il donne le paquet à son voisin. Ce dernier prend alors 1 carte parmi les 9 restantes et le paquet passe au voisin etc… Quand chacun a 3 cartes, vous jetez celles restantes et vous recommencez un nouveau draft pour avoir les 3 cartes manquantes. Vous pouvez adapter le draft comme vous voulez tant que chacun termine avec 6 cartes au départ.

Cela vous permet de prendre les cartes souhaitées, tout en tenant compte de ce que vous laissez au voisin. La stratégie est décuplée et vous aurez ainsi plus de choix.

Notre test sur Ancient Knowledge.

Nous n’avons pas filmé de parties en ligne mais vous avez une vidéo avec les règles permettant de voir le matériel. Elle sortira fin janvier et je l’ajouterai ci-dessous. J’y simulerai aussi quelques tours de jeu.

Auteur
Thibault DIRINGER
Nous n'avons pas de partenariat avec un éditeur de jeux. Les tests sont faits avec nos jeux ou ceux qui nous sont recommandés et prêtés afin d'avoir un avis tout à fait objectif. L'article vous a plu ? N'hésitez pas à partager le site, à l'ajouter à vos favoris ou encore mieux : inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous ! C'est un grand plus qui nous motive à poursuivre notre travail et aide énormément au développement du site.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.