Nos Jeux de Société > Jeux de stratégie > The Vale of Eternity

The Vale of Eternity

The Vale of Eternity est un jeu de stratégie pour 2 à 4 joueurs dont la partie dure environ 1 heure. Dans ce jeu, vous allez uniquement avoir plein de créatures fantastiques qui ont chacune un pouvoir différent. Il faudra les poser dans l’ordre pour faire des combos et atteindre 60 points le premier. Ce jeu est une grosse réussite : des parties rapides, des règles simples, un côté addictif, un peu d’originalité et chaque partie est différente.

Sommaire
vale eternity image page

Comment jouer à The Vale of Eternity ?

Dans The Vale Of Eternity, tout se joue avec un paquet de 70 cartes représentant des créatures fantastiques qui sont toutes différentes. Chaque créature a un coût en haut à droite, et un pouvoir qui s’activera si elle est jouée. Il y a un peu de matériel annexe, mais tout se joue avec les cartes dans le fond. La particularité du jeu est que pour payer les créatures, vous allez le faire avec des pierres magiques représentant la monnaie du jeu. Il y a seulement des pierres d’une valeur de 1, 3 ou 6. Durant la partie, vous ne pourrez possédez que 4 pierres en tout et le jeu ne rend pas la monnaie ! Pour payer une créature qui coûte 4, soit on utilise 4 jetons de valeur « 1 » mais dans ce cas on n’a pas de place pour en stocker d’autres tant qu’ils sont là, soit on utilise un jeton « 3 » et un jeton »1″ ce qui est idéal (on a 2 places restantes et on ne paie pas trop), soit on utilise un jeton « 6 » ou deux jetons « 3 » mais le reliquat sera perdu et on n’aura pas la monnaie. C’est l’aspect original du jeu qui va nous obliger à une petite gymnastique mentale pour savoir comment payer au mieux nos créatures sans perdre trop d’argent tout en respectant l’obligation de ne jamais avoir plus de 4 pierres magiques en même temps. 

Le jeu se joue en 10 tours et s’arrête si quelqu’un atteint le seuil de 60 points. En général, cela arrive au tour 9 ou 10. Au départ, personne n’a rien et chaque tour est divisé en 3 phases. D’abord, vous allez poser sur le plateau des créatures au hasard. Vous en mettez 2 par joueur. Le premier joueur en choisi un, puis le second, puis le troisième etc… Quand tout le monde à réservé une créature, on refait la même chose en sens inverse : le dernier à avoir choisi réserve sa seconde créature, puis l’avant-dernier en prend une et ainsi de suite. A chaque tour, les joueurs auront chacun réservé deux monstres parmi ceux disponibles. Il n’y a pas de monstres en trop, chacun doit optimiser selon ce que la pioche a offert.

Ensuite, les joueurs font autant d’actions qu’ils veulent parmi 4 disponibles et dans l’ordre de leur choix. Pas de chichi, les actions sont claires et hyper simples :

  • soit je prends une créature parmi les deux que j’ai réservées et je la mets dans ma main (on apprivoise le monstre).
  • soit je jette un monstre que j’ai réservé : je recevrai des pierres magiques en échange. Un plateau central vous informe en permanence des jetons que vous gagnez en défaussant les montres. Les violets donnent une pièce de « 6 », les roses une pièce de « 3 » et une de « 1 », les verts quatre pièces de « 1 » etc….
  • soit j’utilise mes pierres magiques pour jouer un monstre que j’ai dans ma main. On invoque le monstre et il est posé devant nous (dans notre « arène »). Chaque carte procure alors un pouvoir, parfois immédiat, parfois permanent, parfois récurent à un moment spécifique. 
  • Dans ce jeu, on ne peut jamais avoir plus de monstres dans notre arène que le numéro de la manche en cours. A la manche 6, je ne peux avoir que 6 monstres devant moi, pas plus ! La dernière action permet de se défausser d’un monstre invoqué pour faire de la place. On paie alors autant que le numéro de la manche pour jeter un monstre. A la manche 6, cela me coûte 6 si je veux jeter un monstre de mon arène.

C’est tout ! Chaque joueur fait ses actions parmi tout ça. Concrètement, c’est très rapide, surtout au début. Au premier tour il n’y a pas 50 choix. Soit je garde les 2 créatures, soit j’en échange une contre de l’argent et je prends la seconde que je pourrais peut-être invoquer, soit j’échange les deux contre de l’argent. Au fur et à mesure, on se développe et les pouvoirs des créatures posées permettent d’avoir plus de choix et de récolter des sous ou des cartes par d’autres moyens.

Enfin, quand tout le monde a joué, il y a une troisième phase. Certaines créatures ont une icône « éclair » : elles ont donné un pouvoir immédiat quand elles ont été posées (par exemple « gagner deux jetons « 3 »). D’autres ont une icône « infinie » : elles procurent un bonus permanent (exemple : à chaque fois que vous invoquez une créature, gagner un point de victoire). Enfin, il y a une icône « sablier ». C’est un pouvoir récurrent qui arrive à chaque fois durant cette troisième phase (exemple : jetez une carte pour gagner un jeton « 6 »). Chaque joueur va activer les sabliers des créatures posées dans l’ordre de son choix. Une fois fait, le premier joueur change et on passe à la manche suivante. On remet 2 créatures par joueur au milieu et on recommence les 3 phases ! Quand un joueur atteint les 60 points (ou les dépasse), les participants terminent la manche en cours et la partie s’arrête.

Présentation du jeu

Le jeu contient 70 cartes créatures, 1 piste de score, 1 plateau avec 1 figurine d'Eternity, 42 pierres magiques, 1 tuile d'initiative, 15 pions capture/score et 4 tuiles individuelles.

 

Les règles en français sont ci-dessous. Vous avez une vidéo détaillée des règles à la fin de l'article.

> Télécharger les règles de The Vale of Eternity - Français au format PDF.

Le jeu est disponible ici : acheter The Vale of Eternity

Notre avis sur The Vale of Eternity.

Le jeu m’attire d’emblée car il me rappelle un de mes jeux favoris : Seasons. Les créatures sont sympas et le but est clairement de faire des combos entre leurs différents pouvoirs. Prises individuellement, on a des tonnes de capacités différentes qui paraissent plus ou moins utiles. Mais en fait, on découvre des combos, des interactions entre créatures, des contres/oppositions… Cela apporte une vraie rejouabilité et donne envie de tester plusieurs stratégies ; chaque partie est différente. Qui plus est, on subit grandement le tirage et on peut rarement faire ce que l’on souhaite. Il s’agit plus de réussir à optimiser comme on peut avec ce qui tombe et le jeu laisse aussi un peu de place au hasard.

Ce que j’apprécie le plus est la simplicité du gameplay. Déjà, les pouvoirs sont tous relativement simples (certaines créatures améliorent la pioche, d’autres permettent d’avoir plus de sous et d’autres des points de victoire) et contrairement à Seasons ou d’autres jeux similaires, vous n’allez pas vous casser la tête pour les comprendre. Cet aspect permettra à beaucoup de joueurs d’apprécier The Vale of Eternity. Le tour de jeu est rapide, surtout au départ : on échange une créature qu’on ne veut pas afin d’avoir les sous pour s’en payer une autre. La particularité du paiement avec les pierres magiques qui ne rendent pas la monnaie permettent d’ajouter un petit côté calcul sans rien de trop complexe. 

Au bout de 3/4 tours, on commence à douter du jeu. Personne n’avance sur la piste, les tours sont très rapides et il y a peu de combos. Mais pourtant, l’excellent calibrage du jeu se dévoile peu à peu. Vers les tours 5 à 7, vous commencez à voir des combos entre vos cartes, vous piochez mieux, vous avez de plus en plus de ressources. Les tours durent un peu plus longtemps et on se demande quelle créature poser, dans quel ordre…

La partie termine toujours en apothéose durant les tours 8 à 10. Tout d’un coup, chaque joueur va marquer énormément de points d’un coup et on se rend compte qu’atteindre 60 points n’est pas utopique.  Il devient difficile d’optimiser le dernier et l’avant-dernier tour. Vous aurez beaucoup d’options, il faudra arbitrer entre les créatures à poser pour remplir son arène en optimisant les points et les pierres magiques, faire des calculs savants pour voir ce qui est le plus efficace. Il est alors possible de continuer à jouer rapidement en optant pour une option qui parait intéressante. Mais les gros joueurs y trouveront aussi leur compte et pourront simuler 4/5 combinaisons pour voir laquelle est la plus pertinente.

Bref, c’est très étonnant. Le début de partie ressemble à Spellbook : c’est simple mais ça avance doucement, il ne se passe pas grand chose et on a l’impression que le jeu ne permet pas assez de se développer. Mais non, The Vale of Eternity est parfaitement calibré. Il faut se constituer un moteur de pioche ou de ressources au départ. Peu à peu, le développement arrivera. La fin de partie va s’avérer intéressante et des combos se mettront en place. Plusieurs stratégies seront possibles et à chaque fois c’est très équilibré. Une excellente découverte.

vale eternity carte
vale eternity carte(1)
vale eternity carte(2)

The Vale of Eternity est un très bon jeu de stratégie rapide. Apprendre le jeu est simple, les tours s’enchainent rapidement et les pouvoirs des cartes sont parfaitement lisibles. L’équilibrage est parfait avec une montée en puissance bien calibrée. Le jeu est très beau avec un matériel adapté. Le plateau pour mettre les créatures est bien conçu et on a même une petite figurine bonus d’Eternity (bon en vrai, elle vous gênera plus qu’autre chose mais elle est jolie). 

Il y a surtout un côté addictif et une grosse rejouabilité. Chaque partie est différente. On aimerait tenter des combos qui paraissent fonctionner entre plusieurs créatures mais on est toujours contraint par la pioche et le choix des autres joueurs. Cela donne envie de recommencer pour essayer d’autres tactiques. Une créature peut être très utile durant une partie et totalement nulle sur une autre selon la configuration.

C’est aussi un jeu qui plaira à plusieurs publics différents. On peut jouer rapidement, sans trop réfléchir et aligner des monstres en constatant leurs pouvoirs durant la partie. Tout comme on peut anticiper une stratégie long terme, garder certaines créatures en espérant les voir briller, calculer à fond les derniers tours pour tout optimiser etc… Le système de paiement avec les jetons limités rajoute un côté sympa sans trop compliquer le jeu, c’est bien vu.

On peut trouver à redire au bout de plusieurs parties réalisées. Il s’avère que certaines créatures sont moins puissantes et finissent toujours pas être échangées contre des pierres magiques. Sur un tel jeu, c’est de toute manière normal que de petits déséquilibres apparaissent. Heureusement, l’inverse n’est pas vrai. Il n’y a pas de cartes trop fortes qui viendraient plomber le jeu ou avantager le joueur qui aurait la chance de pouvoir la prendre en premier.

Variante du jeu The Vale of Eternity

Certains seront frustrés de ne pas pouvoir tester les combos du fait de la limitation des créatures disponibles chaque tour. Certaines parties connaissent aussi un démarrage compliqué si aucun monstre ne permet de piocher ou de gagner de l’argent régulièrement. Une variante possible est d’aligner plus de cartes lors de la première phase. Vous pouvez mettre 2, 4, voire plus de cartes disponibles autour de la table en plus de celles prévues. Les joueurs auront alors plus de choix et les combos potentiels seront décuplés.

Notre test sur The Vale of Eternity.

Vous avez une vidéo ci-dessous avec les règles. Vous pouvez aussi voir un exemple de tour de jeu à la fin pour voir différentes cartes et les combos possibles.

Auteur
Thibault DIRINGER
Nous n'avons pas de partenariat avec un éditeur de jeux. Les tests sont faits avec nos jeux ou ceux qui nous sont recommandés et prêtés afin d'avoir un avis tout à fait objectif. L'article vous a plu ? N'hésitez pas à partager le site, à l'ajouter à vos favoris ou encore mieux : inscrivez-vous à la newsletter ci-dessous ! C'est un grand plus qui nous motive à poursuivre notre travail et aide énormément au développement du site.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.